La reprise de l’activité dans le bâtiment, qui s’est amorcée à la mi-2016, s’accélère sur le début 2017, même si elle doit être nuancée selon les territoires et les métiers. C'est ce qui ressort de la note de conjoncture publiée par la FFB en juin.

Au quatrième trimestre 2016, l'indice des prix des travaux d'entretien-amélioration des logements (IPEA) est quasi stable (+0,1 % après +0,2 % au trimestre précédent). Les prix sont pratiquement inchangés la peinture, revêtement mural, revêtement sol souple et la couverture, zinguerie (−0,1 % après +0,4 %), dans la maçonnerie, béton armé, carrelage (+0,1 % après −0,1 %), l'électricité (+0,1 % après −0,6 %),

Au quatrième trimestre 2016, la reprise amorcée fin 2014 se poursuit. L’activité dans la promotion immobilière progresse nettement : sur un an, les mises en ventes sont en hausse de 8,8 % et les ventes (réservations) augmentent de 21,2 %, portées par l’investissement locatif et l’accession à la propriété. Les autorisations de construire progressent également, (+ 12,5 % sur un an), se traduisant par des mises en chantier en hausse de 14,0 % sur un an.

Au troisième trimestre 2016, l'indice des prix des travaux d'entretien-amélioration des logements (IPEA) augmente de 0,3 %, comme au trimestre précédent. Les prix accélèrent nettement dans la plâtrerie (+0,9 % après +0,4 % au deuxième trimestre) et dans la menuiserie de bois et de PVC (+0,7 % après +0,1 %).