L’année 2020 se solde pour le bâtiment sur une chute historique d’activité, à -15,2 % hors effet prix. À noter que sans le confinement strict du printemps et l’arrêt massif des chantiers, le recul eût été limité à -4,6 %.

La croissance de l’activité de l’artisanat du bâtiment s’est effondrée à la fin du premier trimestre 2020, enregistrant ainsi une baisse de 12 % en volume. Cette chute s’explique par les mesures de confinement durant les quinze derniers jours du trimestre qui ont paralysé la quasi-totalité de l’activité dans le bâtiment. Il s’agit du recul le plus important qu’ait connu la filière, le point le plus bas ayant été observé jusqu’à présent au 4e trimestre 2009 avec - 6,5%.