Dans ce dossier, retrouvez tous les chiffres et indices de la construction les plus récents : mise en chantiers de logements, bâtiments industriels et commerciaux, bureaux…

L’indice du coût de la construction (ICC) s’établit à 1 703 au quatrième trimestre 2018, après 1 733 au troisième trimestre 2018. Sur un an, l’ICC augmente de +2,2 % (après +3,8 % au trimestre précédent).

De novembre 2018 à janvier 2019, 10,2 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction et 6,9 millions ont été mis en chantier. Par rapport à la même période un an plus tôt (de novembre 2017 à janvier 2018), les autorisations et les mises en chantier progressent respectivement de 1,7 % et 1,0 %.

Au cours de l’année 2018, 128 000 logements neufs ont été réservés, soit - 1,9 % par rapport à l’année 2017. Ce repli est nettement plus marqué dans l’individuel (- 10,1 %) que dans le collectif (- 1,2 %). Malgré cette baisse en 2018, le volume de logements vendus reste supérieur à celui observé en 2015 et 2016.

Durant le dernier trimestre 2018, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), les autorisations de logements à la construction diminuent (- 1,3 % par rapport aux trois mois précédents, après - 2,5 %).

Au troisième trimestre 2018, le secteur du logement marque un fléchissement notable, surtout dans le neuf. Les autorisations et les mises en chantier diminuent fortement (respectivement de 8,8 % et de 4,8 % sur un an), tout comme les mises en vente et les réservations respectivement (- 14,2 % et - 8,9 %). Dans l'ancien, les transactions augmentent faiblement tandis que les prix sont toujours dynamiques à + 3,0 % sur un an.

D'août à octobre 2018, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), les autorisations de logements à la construction se redressent (+ 1,4 % par rapport aux trois mois précédents après - 2,1 %). Les logements individuels rebondissent (+ 4,0 % après - 4,2 %) et la baisse des logements collectifs, y compris en résidence s'atténue (- 0,2 % après - 0,8 %).