Au cours du premier trimestre 2018, 30 100 logements neufs ont été vendus, soit 5,1 % de moins qu'au premier trimestre 2017. Parallèlement, les mises en vente ont augmenté de 2,0 %. Cette hausse est essentiellement portée par l'individuel (+ 17,3 %) tandis que le collectif se stabilise (+ 0,7 %).

Au quatrième trimestre 2017, le secteur du logement confirme globalement son dynamisme des trimestres précédents. Les autorisations sont à un niveau proche de celui de la fin 2016 et les mises en chantier progressent nettement (+ 8,7 %). En revanche, les mises en ventes des promoteurs immobiliers à destination des particuliers s’inscrivent  en forte baisse sur un an (- 13,2 %), mais le repli est nettement moins prononcé pour les réservations (- 3,8 %) qui restent à un niveau élevé.

Dans son communiqué de presse du 20 avril 2018, Patrick Liébus, président de la CAPEB a déclaré : « L’activité du secteur s’est vue impactée par les conditions climatiques défavorables de ce début d’année. Nous restons cependant confiants pour les mois à venir car le contexte économique est globalement favorable,

« La reprise est bien là … mais des inquiétudes pointent » : c’est ainsi qu’a résumé Jacques Chanut, le président de la FFB, sa vision de la conjoncture de ce début d’année 2018 lors d’une conférence de presse le 22 mars dernier.
La reprise est bien là mais les tendances relevées dans l'amont de la filière inquiètent.