Depuis fin 1995, « Pour un Sourire d’Enfant » (PSE) vient en aide aux enfants les plus pauvres au Cambodge en les réintégrant dans la société et en créant pour eux un environnement sûr et approprié pour qu’ils puissent étudier et apprendre un métier qui soit le plus qualifié possible.

En 2008 à l’initiative de DOD la profession s’est mobilisée pour apporter son soutien et ses compétences en lançant la 1ère opération commerciale & caritative impliquant tous les niveaux de la filière « décoration » - Fournisseurs - Distributeurs - Applicateurs.

9 ans après cet élan de solidarité et de générosité ne se dément pas. HENKEL, TOUPRET, NESPOLI, ROMUS, UGD & Club ONIP sont aujourd’hui en pointe pour faire vivre ce partenariat inédit dans le monde du bâtiment !
En 2016 plus de 13000 journées de formation ont été « collectées » par les PEINTRES DU SOURIRE aux bénéfices des ces enfants Cambodgiens.

Pour 2017, l’objectif est fixé a 15000 journées. Ne doutons pas qu’il sera atteint grâce à la mobilisation et a la générosité de toute notre filière.

     A lire également l’article publié en octobre 2016 : cliquez ici.

  • À propos de l’association : "Pour un Sourire d'Enfant":  Pour un Sourire d'Enfant (PSE) est une organisation non gouvernementale française créée en mars 1996 par Christian et Marie-France des Pallières. Elle a pour objectif d'aider les enfants défavorisés et déscolarisés au Cambodge et s'occupe particulièrement des enfants chiffonniers de la décharge ...
    Pour un Sourire d'Enfant intervient auprès des enfants les plus en détresse par une double action directe et institutionnelle par : 
  • La distribution de nourriture
  • La mise en place de cellules de soins
  • L'aide à la scolarisation
  • La formation professionnelle : en 2008, PSE organise à Phnom Penh - en collaboration avec Nova Design - un événement présentant toutes les formations effectuées au sein de l'ONG (mécanique, hôtellerie, service à la personne...métiers du bâtiment ).
  • Le soutien aux familles : pour un 1 kilogramme de riz donné à une famille vivant sur la décharge de Phnom Penh, un enfant doit être scolarisé une journée chez PSE. Ce processus permet aux familles de ne pas perdre d'argent (un enfant qui étudie est un enfant qui ne ramène pas d'argent) et d'assurer les bases d'une éducation conventionnelle à un ou plusieurs de leurs enfants.

L'association a reçu, en 2000, le Prix des Droits de l'Homme de la République Française. Elle est reconnue Association de Bienfaisance
Un documentaire de Xavier de Lauzanne intitulé Les pépites retrace le parcours de l'association. Il est sorti en France le 5 octobre 2016, peu après la mort de son fondateur Christian des Pallières le 24 septembre 2016, à Phnom Penh.

Retrouvez toute l'actualité du secteur dans notre rubrique : "vie de la filère": cliquez ici. 

 

04/04/17