Revenons sur les faits: il y a 20 ans une campagne de publicité vantait les mérites d'un aspirateur en montrant en gros plan un acarien sur  la moquette. Largement relayée par les médias, il n'en fallait pas plus pour créer une association d'idées qui allait s'incrire dans la mémoire collective et faire des ravages dans l'industrie de la moquette: la moquette = acariens. 

Pour réparer cette injustice, l'Union Française des Tapis et Moquette s'est associée à l'ARCAA (Association de Recherche Clinique en Allergologie et en Asthmologie) pour demontrer scientifiquement que la moquette n'est pas coupable dans le phénomène des allérgies provoquées par les déjections d'acariens.

les résultats des études menées par l'Arcaa, ont été divulgués le 28 janvier dernier lors d'une conférence de presse. Résultat, le lit est le principal reservoir d'acariens. Pour les personnes sensibles aux acariens, retirer la moquette est inutile et innefficace. Une somme de petits gestes d'entretien courant d'une maison, laisser rentrer la lumière, aérer, aspirer, avec une  priorité accordée au lit, suffit à garantir un environnement dépourvu ou presque de ces petites bêtes microscopiques. 

Retrouver  les résultats de cette étude et la présentation de la conférence dans les documents ci-après.

En savoir plus sur l'étude de l'ARCAA

En savoir plus sur la présentation UFTM : "Moquette / acariens : la moquette est innocente".