Au troisième trimestre 2018, le secteur du logement marque un fléchissement notable, surtout dans le neuf. Les autorisations et les mises en chantier diminuent fortement (respectivement de 8,8 % et de 4,8 % sur un an), tout comme les mises en vente et les réservations respectivement (- 14,2 % et - 8,9 %). Dans l'ancien, les transactions augmentent faiblement tandis que les prix sont toujours dynamiques à + 3,0 % sur un an.

Parallèlement, les taux d’intérêt sont quasi stables à un niveau bas, et la durée des crédits augmente sur un an. Dans ce contexte moins porteur, l’activité des entreprises du bâtiment se maintient à un niveau haut mais leurs perspectives sont moins prometteuses, alors que celles des promoteurs immobiliers se dégradent encore.

Retrouvez également tous les indices et analyses utiles dans notre rubrique "CONJONCTURE et INDICES ECONOMIQUES". (cliquez ici).

17/01/19